Bienvenue sur le site de

L'agence de l'Oriental

Espace infos

Espace infos

Actualités

Daté du - Actualités

L’assainissement liquide du Grand Nador, un projet qui mise sur le respect de l’environnement

L’assainissement liquide du Grand Nador, un projet qui mise sur le respect de l’environnement

Le projet d’assainissement liquide du Grand Nador est considéré parmi les plus importants de la région de l’Oriental dans la mesure où il est doté d’une vision globale, qui mise sur le respect de l’environnement et sur le développement durable.

Ce projet, qui a couté 841 millions de dirhams, s’assigne pour objectif de lutter contre la pollution au niveau de la province de Nador, à travers la dépollution des effluents, la protection durable de la lagune de Marchica et la satisfaction des besoins en assainissement liquide d’une population de 245.000 habitants dans les municipalités et centres du Grand Nador (Nador, Béni Nsar, Zeghanghane, Ihddaden, Jaadar, Selouane, Taouima et Kariat Arekmane).

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un plan global de dépollution et de protection de la lagune mis en place pour la protection de l’environnement et ce, avec la contribution de l’ensemble des opérateurs, dont l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE, secteur de l’eau), la province, les communes, la Fondation Mohammed VI pour l’environnement et les organisations non gouvernementales, a indiqué le directeur régional de l’ONEE- Oriental, Abdelali Rabhi.

Le même responsable a mis en avant, dans une déclaration à la MAP, l’importance que revêt ce projet, cofinancé par l’ONEE, les collectivités locales et l’Agence française de développement (AFD), dans l’amélioration du service d’assainissement liquide dans les municipalités et communes concernées, en matière de restauration et de préservation de la qualité de l’écosystème particulier de la lagune de la Marchica.

Le projet porte sur le traitement des eaux usées des villes et centres du Grand Nador avec une technologie de pointe basée sur le procédé des boues activées, avec réduction de l’azote, du phosphore et désinfection aux UV, a-t-il expliqué.

En plus de sa dimension écologique, ce projet contribuera à l’essor économique et social de la région, notamment par le développement touristique de la zone balnéaire, qui est l’une des principales composantes du plan de développement durable de la province.

Le projet de dépollution de la lagune de Marchica, d’un investissement de 437 MDH, consiste en la pose de collecteurs d’interception des eaux usées de grands diamètres sur une longueur de 46 km, la réalisation et l’équipement de cinq stations de pompage, la construction d’une station d’épuration à boues activées avec traitement tertiaire aux Ultras violets d’une capacité de 20.600 m3 par jour.

Les équipements de la station lui permettront également de traiter les boues et les odeurs et de produire une eau réutilisable sans restriction pour l’irrigation et l’arrosage.
Dans ce contexte, l’ONEE a procédé à la réalisation d’une station d’épuration au niveau de la ville de Kariat Arekmane et à l’extension des réseaux des municipalités et des centres du Grand Nador avec un investissement de 404 MDH.

Les travaux ont consisté en l’installation de 293 km de conduites, la construction de 3 stations de pompage et l’équipement de 28.550 boites de branchement.

Source: MAP

Partagez
Des investissements importants

Des investissements...

L'Initiative Royale se traduit par un investissement public...

Lire la suite

Investir dans la Région

Investir dans la Région

Revue de presse

Revue de presse

Navigation

Présentation

Nos actions

Pourquoi l'Oriental ?

L'impulsion Royale

Espace infos