Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Bienvenue sur le site de

L'agence de l'Oriental

Présentation

Les éditos de M. Mbarki

Oriental : Sociale par conviction, solidaire par culture

 

Mohamed Mbarki Agence oriental

Edito du deuxième numéro de la revue Oriental.ma : Développement des territoires de l'Oriental

C’est une économie spécifique, mais immergée dans l’économie générale. Ses racines sont particulières. Elles plongent dans notre culture marocaine du partage, imprégnée donc de nos convictions religieuses, enrichie par des siècles de pratique civilisationnelle, et se nourrissent de l’esprit entrepreneurial d’aujourd’hui. Une autre traduction sociétale du paradigme «tradition et modernité» en quelque sorte.

Comme souvent les pouvoirs publics ont fait un choix sage, porteur de développement économique et social, conforté par d’exemplaires réussites étrangères : accompagner, stimuler, faciliter, soutenir, plutôt que réglementer à tout va. Le corollaire méthodologique s’en est suivi : concerter, élaborer de concert avec les acteurs concernés, traiter les suggestions et les critiques, en fait, bâtir une politique publique consensuelle en forme de stratégie de développement assise sur une large adhésion. Avec la participation comme maître-mot, rien ne semble figé ; souplesse et adaptabilité sont des caractéristiques acquises, heureuses et attractives.

Dans certains pays, les organisations de l’«Economie Sociale et Solidaire» pèsent déjà plus de 10% du P.I.B. et représentent autant, sinon plus, des salariés du secteur privé. Et cette économie nouvelle n’est pas de second ordre ; on l’honore, on célèbre ses réussites comme celles des sociétés start-up, en de multiples manifestations dédiées à ses succès, notamment là où d’autres types d’activités ne sauraient s’implanter. Ce n’est en rien le «développement du pauvre» ; c’est un autre développement, porteur de sens, de richesses et d’emplois. Au Maroc, de nombreux programmes de différentes natures conduisent à la création et/ou au développement d’organisations de l’ESS dans bien des domaines, à commencer par les actions de l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH). Dans la Région de l’Oriental en particulier, où la tradition associative est historiquement forte, l’effervescence est grande, les créations nombreuses, les développements ambitieux. De fait, avec 21 organisations présentes aux côtés du stand de la Région, l’Oriental a marqué les esprits lors du dernier Salon tenu à Casablanca à mi-juillet 2016, en parallèle avec les IIèmes Assises de l’ESS. Derrière cela, un dispositif opérationnel efficace et des personnes actives et motivées. Certaines s’expriment ici, par de nombreux témoignages, comme le veut la ligne éditoriale de cette revue, ou par des articles dont les éclairages convergent et nous poussent à l’optimisme. Qu’ils en soient tous remerciés. Me revient à l’esprit cet extrait du Discours Royal prononcé à Oujda le 18 mars 2003 annonçant l’Initiative Royale pour le Développement de l’Oriental : «… cette Région qui recèle d’importantes potentialités et des ressources humaines industrieuses et fortement motivées». Comment ne pas voir dans le succès des organisations de l’ESS d’aujourd’hui la manifestation concrète des qualités réelles que notre Souverain relevait déjà il y a plus d’une décennie ?

M. Mohamed MBARKI,
Directeur Général de
l’Agence de l’Oriental
 

 

failure select
SELECT * FROM cartouche_0 WHERE RefRub=106 and lang='fr'