Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Bienvenue sur le site de

L'agence de l'Oriental

Présentation

Les éditos de M. Mbarki

Oriental Marocain : Des siècles d art culunaire juif

 
Mohamed Mbarki Agence oriental

« De mère en fille », de génération en génération

Mais l’élaboration savante d’une cuisine originale demandait un ingrédient de plus, un intrant qui ne s’achète ni ne se vend, ne se fabrique pas plus qu’il ne s’exporte : le temps ! Celui de la transmission, celui des rites initiatiques pratiqués entre femmes, en cuisine… Celui des mères et des tantes chaperonnant les filles, les nièces… conseillant ici, montrant là, apprenant pour tout dire aux impétrantes ce qui serait à terme une dimension irréductible de leur statut de femme, d’épouse et de mère… L’auteure s’en souvient avec tendresse et délectation, célébrant ses initiatrices ; elle rappelle à l’envi ce que permettaient les rythmes anciens de la vie, les fêtes, le calendrier des retrouvailles familiales, et ce qu’exigeait la simple mais naturelle hospitalité.

Oui, une grande cuisine reflète une dimension civilisationnelle, voire philosophique si je me réfère à Épicure. Elle part des produits comme autant d’opportunités d’innover, sous la contrainte ou l’inspiration, comme le décrivit si bien le maître Auguste Escoffier. À l’inverse, hors de sa culture, de sa quotidienneté, de sa pratique sociétale, elle est menacée. Comment perpétuer si les rites de passage n’ont plus l’espace, le temps et la proximité pour se développer ? Comment transmettre un joyau immatériel sans son écrin d’intemporalité ?

Dans un premier ouvrage intitulé Routes et saveurs de l’Oriental marocain, l’Agence avait déjà recueilli et édité des recettes culinaires régionales, conseillé les bonnes manières de faire, expliqué les sources et les approvisionnements. Mais il s’agissait de la cuisine bien vivante d’aujourd’hui, facilement accessible pour qui veut bien sélectionner les meilleurs lieux où elle est pratiquée et en apprécier les expressions les plus savoureuses. Ici par contre, nous parlons d’une gastronomie particulière, menacée, désormais privée de ses acteurs, euxmêmes bien en peine sans doute de la faire vivre ailleurs. Alors, jamais il ne fut question de réduire ces nourritures d’exception à un livre de recettes ; jamais ne nous vint à l’esprit de restituer l’oeuvre de cet art par un simple mode d’emploi. L’auteure est complice de cette intention et la partage.

De fait, cet ouvrage est un acte de mémoire dédié à donner du désir pour notre Région, de l’intérêt pour ses identités en célébrant l’une d’elles. Cette démarche est consubstantielle de la politique éditoriale menée par l’Agence de l’Oriental pour honorer le patrimoine immatériel régional et accompagner l’émergence riche et pleine de promesses de la Région avancée. Une vision éclairée de Sa Majesté le Roi : réinventer notre identité Inscrite aujourd’hui dans la Constitution du Royaume, la Régionalisation Avancée donne tous ses sens à cette démarche. Elle nous conduit à promouvoir l’Oriental marocain, à séduire en valorisant nos exceptionnels atouts, à convaincre par notre histoire ouverte à l’altérité.
Mais la véritable clé du sursaut régional nous vient précisément d’un Discours Royal refondateur, l’Initiative Royale pour le Développement de l’Oriental, aujourd’hui avéré comme visionnaire, tant il a ouvert les nouveaux horizons qui sont les nôtres. Dans Son propos stratégique, Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, sut appeler la Région à rester fidèle à ses valeurs pour construire un avenir ouvert sur le monde, débarrassé du sentiment d’enclavement qui, à l’époque encore, enfermait les esprits et les coeurs.

Physiquement dotée de massifs investissements publics, la Région n’a pas ignoré le champ culturel : elle a délibérément choisi de se réinventer en revendiquant clairement les multiples composantes de son identité, léguées par son histoire séculaire.
C’est dans cet élan salvateur pour l’avenir régional, apaisé et magnanime, que le présent ouvrage trouve sa place naturelle. Il est un rappel historique tout autant qu’un appel à renouveler ou découvrir les liens qui nous unissent à l’une de nos communautés les plus ingénieuses.

La cuisine… aussi une histoire d’amour

De fait, le Maroc n’a jamais cessé d’aimer sa cuisine, ses cuisines. En son temps, Abderrahim Bargache en fut l’ambassadeur inspiré, l’expert, maître de la critique culinaire, pédagogue à la télévision, et rédacteur de dizaines d’articles, jusque dans la célèbre Encyclopédie du Maroc (Maâlamat al-Maghrib). Choumicha Chafay, avec ses nombreux livres publiés, une audience significative en télévision et sa passion des terroirs est sa fille spirituelle ; et que dire de « la fille des frontières », Fatéma Hal, auteure, femme de médias, et digne ambassadrice des cuisines du Royaume, en particulier de celles de notre Région… « Aimer la cuisine d’un pays, c’est déjà aimer le pays » disait Jean Giono. Vous aimerez encore plus l’Oriental marocain.

M.Mohamed Mbarki
Directeur Général de
l'Agence de l'Oriental

 

failure select
SELECT * FROM cartouche_0 WHERE RefRub=102 and lang='fr'